4

Ma première séance avec un homme dans mon studio

Aujourd’hui je vais vous parler de ma première séance avec un homme dans mon studio. Je l’ai fait avec Aurélien qui est lui-même photographe. Vous pouvez retrouver son travail sur https://myst.book.fr/. C’est moi qui ai contacté Aurélien. Il avait laissé une annonce sur un groupe FB ou il voulait refaire des photos en tant que modèle.

 

Cette séance était une première pour moi. Dans mon approche du studio, j’ai photographié principalement des modèles Femmes (Paloma, Marie, Sarah, Lucie, Leila). Il m’est arrivé évidemment de faire des photos d’hommes, mais pas de modèle homme. Des amis, des connaissances, de la famille. Donc pour une séance complète c’était une première.

Il y a a-t-il une différence avec une séance avec une femme ?

Je dirais oui. La première différence c’est la distance interpersonnelle et le contact. Avec une fille je fais très attention à ne pas entrer dans sa bulle de protection. Je ne la touche quasiment pas et si je veux le faire je dois dire un truc du style “Est-ce que je peux replacer la mèche de cheveux” ou un truc du genre. Mais je vais plutôt lui expliquer ce que je veux qu’elle replace ans trop l’approcher ou la toucher. Avec Aurélien je pense que j’ai dû une ou deux fois replacer des choses moi-même. J’ai dû lui demander avant, car il est poli le OuiOui, mais disons que j’ai moins fait attention à cet aspect. J’avais regardé il y a un petit moment des vidéos chez Empara et notamment une formation sur le posing de Angeline Querel et elle disait qu’il était facile pour elle de travailler avec des femmes, car justement elle n’hésitait pas à replacer elle-même des éléments, car de femme a femme ça ne posait pas de problème. J’ai donc ressenti en gros la même chose, mais d’homme à homme.

La deuxième différence c’est la séduction. Je ne vais pas vous parler de mes goûts ni faire aucun jugement, mais il se trouve que je suis un mâle hétérosexuel. Donc il est assez facile pour moi de voir dans mon objectif une pose ou une expression de visage qui me séduit lorsque c’est une femme. Avec un homme je n’ai pas le même ressenti. Donc je pense qu’il me faudra travailler encore plus sur le posing ou l’expression des visages lors de mes séances avec des hommes.

L’avant-séance

Je suis allé sur Internet chercher des poses qui me plaisaient. J’ai envoyé à Aurélien des photos pour lui montrer en gros ce que je voulais faire. Je lui ai demandé de venir avec une chemise blanche, un pantalon en toile, une tenue plus street

Voici ce que j’ai envoyé à Aurélien (cliquez pour voir en grand).

La séance

Aurélien est arrivé. On a pris un café discuté un peu. Nous n’avons pas signé de contrat, Aurélien n’en ressentait pas le besoin et moi je fais cela plus pour les modèles. Il m’a montré les tenues, les accessoires. Aurélien était venu avec beaucoup de tenues et accessoires. Ce n’est pas la première fois qu’il pose et donc il est prévoyant. Nous n’avons pas tout exploité. Il m’a demandé par contre de faire une photo avec son costard et un nouveau blouson ce que nous avons fait plus tard. La séance s’est bien déroulée. Je me suis senti à l’aise dans mon espace et avec le matériel. Pas de problème technique particulier à part les photos prises au 10/22 en pied. Le piqué au bord est vraiment mauvais. La prochaine fois il faudra que j’essaye de sortir de la pièce pour avoir plus de recul et d’utiliser plutôt mon 17/55. Vous ne comprenez pas ce que je viens de dire. Aller donc relire cet article. C’est vers la fin

Comme avec Leila J’ai passé pas mal de temps sur le posing, à demander à Aurélien de changer une position de main, de pied, mais j’ai aussi pas mal de temps sur le réglage des flashs en cherchant le petit détail. Sur une des photos par exemple il y a eu 20 minutes de réglages entre le premier jet et la photo finale.

Les résultats

Assis

Cliquez sur les vignettes pour voir en grand

La photo inspiratrice Le résultat

Ce n’est pas la même photo évidemment, mais l’idée est là. Je voulais faire particulièrement attention à avoir une séparation nette sur le nez. Donc je suis assez content de moi. Un peu d’autosatisfaction ça ne fait pas de mal 😉 il y avait une octobox à droite et un parapluie à gauche pour éclaircir un peu plus la chemise.

A la Joel Grimes

La photo inspiratrice Les résultats

L’idée est là, mais ce n’est pas assez précis. Je n’avais pas deux éclairages identiques à droite et à gauche et cela se voit sur le haut du bras à gauche par exemple. Il est plus éclairé que le haut du bras à droite. La symétrie n’est pas parfaite. Le nez est aussi trop éclairé sur la mienne. Mes éclairages étaient un peu trop devant il aurait fallu les reculer un peu. Ça pour l’instant je ne suis pas capable de le voir pendant la séance. Mais si je refais ce set, j’y ferais plus attention. Il y avait une octobox à gauche et une stripbox à droite et un bol beauté en face. Et pour voir le travail de Joel Grimes c’est ici https://www.joelgrimes.com

A la Joel Grimes en costard

La photo inspiratrice Le résultat

Là encore le placement des sources peut être amélioré. La veste est trop exposée sur la droite de la photo et sur la gauche la lumière ne vient pas juste souligner le visage elle l’éclaire aussi un peu. Là encore un manque de précision dans le placement des sources. C’était la même configuration que la photo précédente

Clair-obscur

La photo inspiratrice Le résultat

J’aurais peut-être pu déboucher un peu plus la partie sombre, mais dans l’idée je ne suis pas loin. Mon triangle en dessous de l’oeil sur sa joue Gauche n’est pas assez prononcé. Il y a un bol beauté à gauche

Portrait Yin Yang

La photo inspiratrice Le résultat

L’objectif était d’avoir le visage éclairé sur fond noir et la partie moins éclairée du visage sur fond clair. Le plus facile pour faire du noir et du blanc sur le même fond c’est de prendre un fond gris. C’est possible aussi avec un fond blanc voir même dans certaines conditions sur fond noir, mais disons que si on n’a pas beaucoup de recul le fond gris est plus pratique.

Ensuite pour faire une séparation assez nette entre le noir et le blanc il faut éclairer avec un modeleur assez directif et peu diffusé et assez proche du fond. Dans le cas présent un réflecteur standard. Ensuite pour avoir une partie du visage éclairée et pas l’autre il suffit de mettre sa source d’un côté du modèle. Là c’était un bol beauté avec un nid d’abeille. Lorsque l’on n’a pas beaucoup de recul ce qui est mon cas, le nid d’abeille est un allié très utile pour que la lumière n’aille pas interagir avec le fond. Et si finalement vous trouvez que le coté bouché du visage est trop bouché vous pouvez l’éclairer un peu soit avec un réflecteur soit avec une lumière diffusée très faible

Ça a l’air facile hein ? Je ne vous dirais pas combien de prises j’ai faites pour arriver à ce résultat. Les premières prises, ça n’allait pas au niveau du fond. Mon modeleur n’était pas le bon et diffusait trop et je n’avais pas une belle séparation blanc noir. Ensuite j’ai passé aussi pas mal de temps à régler l’angle pour avoir la séparation blanc noir où je voulais. Ensuite j’ai aussi passé mal de temps dans le positionnement de la source sur le visage pour avoir l’œil dans la partie plus sombre quand même un peu éclairée.

Tout ça pour dire qu’il s’est passé 20 minutes entre le premier essai et le dernier. Et c’est bon signe. Ça veut dire que je fais de plus en plus attention aux détails.

Et vous avez fait d’autres photos dans le studio ?

Oui quelques-unes 😉

 

Conclusion

Une fois de plus j’ai trouvé cela très enrichissant. J’ai beaucoup appris une fois de plus. Et mes modèles ils apprécient. Vous le saurez bientôt je leur ai demandé de me dire comment ils avaient trouvé les séances avec moi et cela fera un article. Vous y apprendrez que je suis super méchant

grin

LeetchiTu aimes ce que je fais et tu trouves mes articles utiles. Participe à l’achat de matériel ou de services en rapport avec la photographie pour que je fasse encore plus d’articles. Fais-toi plaisir !

 

4 Comments

  1. il y encore du boulot pour comprendre la lumière. OUIOUI tu te complique trop la vie en voulant mélanger trop de sources de lumière. Comprende la lumière et surtout la”sentir” n’est pas donner a tout le monde, parole d’un photographe spécialiste du portrait. Quand à toucher un modèle il ne faut pas hésiter cela les met en confiance et montre notre capacité à vouloir les mettre en valeur. J’arrête la ma diatribe qui risque de me faire passer pour un donneur de leçon ce qui n’est pas le cas je parle seulement d’expérience.
    Bien amicalement.

  2. Je suis avec plaisir et bénéfice OuiOuiPhoto depuis plusieurs années, mais depuis quelques semaines, on vire sur OuiOuiStudio ce qui n’est pas vraiment ma tasse de thé. A quand le retour de OuiOuiPhoto ?

    • Sur OuiOuiPhoto tu as différentes choses. Le site avec des articles sur la technique photo en général https://www.ouiouiphoto.fr, le Forum ou tu peux venir poser des questions et montrer tes photos https://forum.ouiouiphoto.fr et le blog https://blog.ouiouiphoto.fr ou j’ai un article par semaine sur la retouche ou le développement et un article ou je partage mes expérience du moment. Donc OuiOuiphoto n’a pas changé depuis le début. C’est juste mes expériences qui changent. Je suis désolé de voir que mes expériences t’intéressent moins mais c’est comme cela. Je suis le premier a demander des idées d’articles donc si tu en as il ne faut pas hésiter a me les proposer. Dans les prochain épisodes je parlerais d’un plug-in lightroom pour rajouter des effets de lumière, je développerais une photo de paysage, je parlerais de l’exportation pour l’édition, je parlerais d’hubic et Amazon Prime, je parlerais du ressenti de mes modèles sur ma façon de faire, je parlerais des nouveautés Lightroom sur les profils ou le HDR brakété et je parlerais de ce commentaire qui vient de me donner une idée d’article 😉

Laisser un commentaire